Et l'enfant à haut potentiel ?


Et l'enfant à haut potentiel ?

On a longtemps parlé d'enfant "surdoué", maintenant le terme est remplacé par enfant précoce ou à haut potentiel. Le haut potentiel est définit par:

- un résultat supérieur ou égal à 130 sur une échelle d’efficience intellectuelle reconnue & validée de Wechsler (soit 2 écart-types au dessus de la moyenne). Cette évaluation psycho-cognitive  est réalisée par un psychologue.

- des particularités sur le plan intellectuel et affectif.

Sur le plan affectif, l’enfant à haut potentiel est souvent hypersensible, vivant les événements avec intensité. Il peut présenter des hyperesthésies qui gênent le fonctionnement au quotidien. La sociabilisation est parfois difficile, ses centres d'intérêts étant en décalage avec les autres enfants de son âge, ce qui amène rapidement une dévalorisation. Les pensées et les questionnements métaphysiques arrivent tôt et peuvent gêner l'endormissement, l'enfant étant souvent dans un mode d'hyperactivité mentale. L'injustice est souvent difficile à tolérer.

Sur le plan intellectuel, c’est un enfant qui préfère comprendre plutôt qu'apprendre. Il a besoin de donner du sens aux apprentissages. Il déteste la répétition des apprentissages, ce qui provoque vite de l'ennui sur un plan scolaire. Il privilégie des raisonnements compliqués au simples. Il possède une pensée en arborescence et intègre rapidement les nouveaux apprentissages. Il semble souvent être distrait car dans son monde, mais capable de concentration intense quand il est intéressé. Il arrive parfois qu'un enfant haut potentiel présente des troubles fonctionnels ou du langage comme la dyspraxie, la dysgraphie, la dyslexie ou la dyscalculie.